Blog Azote.info

Ce blog à pour vocation de partager avec vous les dernières informations sur l'azote.

Deux fois moins de pertes d'azote

Les pertes d’azote dans l’air ont été modélisées avec Syst’N, outil développé par l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et le réseau mixte technologique Fertilisation et environnement.

Perte d'azote dans l'air et l'eau

 

Notez cet article:
Lire la suite
3116 lectures

Une personne nourrie en plus par hectare cultivé avec les ammonitrates

En améliorant le rendement moyen de 5% d’une succession type de colza-blé-orge, l’ammonitrate utilisé tous les ans accroit aussi la performance nourricière d’un hectare de culture.

Performance nourricière d'un hectare de blé

Sans la moindre fertilisation, un hectare de blé permet de nourrir 16 personnes. Fertilisé avec de l’ammonitrate, il nourrit 30 personnes ; avec de l’urée, 29 personnes. La différence est liée à une capacité de transformation de l’azote en protéines supérieure de 5 % en faveur de l’ammonitrate comparée à l’urée.

Notez cet article:
Lire la suite
7380 lectures

La qualité physique des engrais ADA au profit d’un épandage précis et homogène

Afin d’optimiser leur chantier d’épandage, les agriculteurs souhaitent épandre leur engrais sur une plus grande largeur tout en conservant une parfaite homogénéité de répartition. Cette exigence n’est possible qu’avec des engrais de qualité physique des engrais ADA.

Granulés d'ammonitrate - © GPNTous les engrais n’ont en effet pas les mêmes aptitudes à l’épandage. Parmi les facteurs explicatifs : les caractéristiques physiques intrinsèques des engrais et leur aptitude à les conserver durant le stockage. L'aptitude d'un granulé à atteindre une portée de projection importante dépend de sa densité, du diamètre moyen et de la sphéricité des granulés. L’étalement granulométrique influence sur l’homogénéité de la répartition des grains sur toute la largeur d’épandage.

Mots-clés :
Notez cet article:
Lire la suite
4632 lectures

Préserver la qualité de l’air avec les engrais ADA

Eviter les pertes gazeuses d’azote par volatilisation ammoniacale permet d’optimiser sa fertilisation et d’assurer une nutrition optimale de sa plante. Les bénéfices sont donc à la fois économiques et environnementaux !

Emission des sols en N2O - © Unifa

Notez cet article:
Lire la suite
4223 lectures

Production des engrais minéraux azotés en Europe

Des avancées technologiques majeures pour réduire encore les émissions en GES et l’énergie consommée à la fabrication

En dix ans l’industrie européenne a divisé par deux ses émissions de gaz à effet de serre dans la production des ammonitrates.

Empreinte carbone de la production de blé à la dose d'azote optimum

Les engrais minéraux azotés sont tous fabriqués à partir du gaz ammoniac, dont la synthèse est maitrisée depuis le début du 20e siècle. C’est à partir de l’azote de l’air N2 (qui compose 78% de l’air) et du gaz naturel CH4, qui fournit l’hydrogène, que l’on synthétise l’ammoniac NH3.

Les émissions de gaz à effet de serre liés à la production et à l’utilisation des engrais azotés peuvent représenter plus de la moitié de l’empreinte carbone d’une production de blé. Les principales sources sont le protoxyde d’azote (N2O) émis lors de la production d’acide nitrique et le CO2 lié à l’utilisation du gaz naturel (CH4). Ce dernier sert à la fois à fournir l’hydrogène (70%) et à apporter l’énergie nécessaire à la synthèse de l’ammoniac (30%).

Notez cet article:
Lire la suite
7612 lectures