Blog Azote.info

Ce blog à pour vocation de partager avec vous les dernières informations sur l'azote.

Une personne nourrie en plus par hectare cultivé avec les ammonitrates

En améliorant le rendement moyen de 5% d’une succession type de colza-blé-orge, l’ammonitrate utilisé tous les ans accroit aussi la performance nourricière d’un hectare de culture.

Performance nourricière d'un hectare de blé

Sans la moindre fertilisation, un hectare de blé permet de nourrir 16 personnes. Fertilisé avec de l’ammonitrate, il nourrit 30 personnes ; avec de l’urée, 29 personnes. La différence est liée à une capacité de transformation de l’azote en protéines supérieure de 5 % en faveur de l’ammonitrate comparée à l’urée.

Notez cet article:
Lire la suite
2505 lectures

Préserver la qualité de l’air avec les engrais ADA

Eviter les pertes gazeuses d’azote par volatilisation ammoniacale permet d’optimiser sa fertilisation et d’assurer une nutrition optimale de sa plante. Les bénéfices sont donc à la fois économiques et environnementaux !

Emission des sols en N2O - © Unifa

Notez cet article:
Lire la suite
2187 lectures

Production des engrais minéraux azotés en Europe

Des avancées technologiques majeures pour réduire encore les émissions en GES et l’énergie consommée à la fabrication

En dix ans l’industrie européenne a divisé par deux ses émissions de gaz à effet de serre dans la production des ammonitrates.

Empreinte carbone de la production de blé à la dose d'azote optimum

Les engrais minéraux azotés sont tous fabriqués à partir du gaz ammoniac, dont la synthèse est maitrisée depuis le début du 20e siècle. C’est à partir de l’azote de l’air N2 (qui compose 78% de l’air) et du gaz naturel CH4, qui fournit l’hydrogène, que l’on synthétise l’ammoniac NH3.

Les émissions de gaz à effet de serre liés à la production et à l’utilisation des engrais azotés peuvent représenter plus de la moitié de l’empreinte carbone d’une production de blé. Les principales sources sont le protoxyde d’azote (N2O) émis lors de la production d’acide nitrique et le CO2 lié à l’utilisation du gaz naturel (CH4). Ce dernier sert à la fois à fournir l’hydrogène (70%) et à apporter l’énergie nécessaire à la synthèse de l’ammoniac (30%).

Notez cet article:
Lire la suite
2383 lectures

Ammonitrates : de meilleurs rendements dans le plus grand respect de l’environnement

Tous les engrais azotés délivrent-ils les mêmes performances en grandes cultures ?
Cette question doit être abordée à travers une approche globale.

Epandage d'engrais - © UnifaTous les aspects doivent être étudiés simultanément :
- performance agronomique,  évaluée à travers le rendement et les critères de qualités : teneur en protéines, en huile…,
- performance économique : rentabilité pour l’agriculteur, diminution du coût de production,
- performance environnementale : limitation des impacts liés aux fuites d’azote dans l’eau et dans l’air.

Notez cet article:
Lire la suite
1537 lectures

Un peu plus de carbone stocké dans le sol avec les ammonitrates

Produire davantage à l’hectare permet, dans une succession de cultures colza-blé-orge, d’enfouir aussi chaque année un peu plus de résidus de culture, racines, chaumes et pailles.

Evolution du stock de carbone dans le sol

Notez cet article:
Lire la suite
1311 lectures

Moins de pertes d’ammoniac dans l’air avec les ammonitrates

19% de réduction des pertes d’azote dans l’air et dans l’eau soit 10.1 kg d’azote N/ha préservé par l’utilisation d’un ammonitrate sur la succession type colza-blé-orge comparée à l’urée.

Diagnostic de pertes d'azote

Notez cet article:
Lire la suite
1154 lectures

Moins d’énergie consommée et d’émission de GES avec les ammonitrates

16% d’énergie en moins à l’hectare (2340 MJ/ha économisé soit 56 kg de gasoil) et 5.5% d’émissions de GES en moins avec l’utilisation d’un ammonitrate comparée à l’urée sur une succession type colza-blé-orge dans un réseau de onze essais pendant dix ans.

Bilan GES

Notez cet article:
Lire la suite
1080 lectures